Monday 24th July 2017,
leblogenergie

Chine: faible croissance des ventes de véhicules routiers au premier semestre

Chine: faible croissance des ventes de véhicules routiers au premier semestre

Le marché des véhicules routiers en Chine est, de loin, le premier marché mondial dans lequel tout constructeur doit être. En 2016 les ventes avaient atteint les 28 millions de véhicules, en croissance annuelle de 13,7%.

L’association des constructeurs de véhicules routiers chinois (CAAM) , après trois mois de mutisme pudique, vient de publier les données du mois de Juin (FIG.).

Les ventes de véhicules au-cours du premier semestre 2017 ressortent à 13,354 millions d’unités, en croissance annuelle de seulement 3,8%.

Ces ventes  peuvent être analysées de la façon suivante:

- Véhicules commerciaux (poids lourds, bus et autres véhicules lourds) 2.1 millions d’unités, en croissance annuelle de 17,4%

- Véhicules de tourisme: 11,253 millions d’unités dont 0,195 million de modèles électriques ( à batteries BEV 0,160 million et hybrides rechargeables PHEV 0,035 million).

Avis aux commentateurs français, ébahis devant le marché chinois des véhicules électriques, soi-disant adulé par les représentants locaux du peuple, il n’a représenté au cours du premier semestre 2017 que 1,5% des ventes totales chinoises  exprimées en unités de véhicules routiers commercialisés.

Rappelons que, selon l’OICA, le parc mondial de véhicules routiers croit, en ce moment,  de 50 millions d’unités par an. Il faudrait donc que le marché mondial annuel des EV atteigne plusieurs dizaines de millions d’exemplaires par an pour qu’il ait un effet décelable sur les consommations de produits pétroliers dans les transports. Ces dizaines de millions d’exemplaires ne sont pas encore au rendez-vous. Pour cela, il faudra encore bien des milliards de subventions publiques dans le monde pour payer les onéreuses  batteries, riches en métaux de transition, et les centaines de milliers de chargeurs électriques de forte puissance, le long des routes, indispensables pour atteindre cette taille de marché.

L’expérience montre qu’une baisse de ces subventions publiques se traduit immédiatement par un effondrement des ventes de ces véhicules électriques. Addiction d’un marché artificiel, aux aides publiques directes de tous poils?

Le 13 Juillet 2017

 

 

 

Partager cet article

Article de

Commenter cet article