Monday 24th July 2017,
leblogenergie

France 2017: plongée inquiétante du solde des échanges de produits avec l’extérieur

France 2017: plongée inquiétante du solde des échanges de produits avec l’extérieur

L’économie française, bien peu favorisée par ses ressources énergétiques identifiées, affiche depuis 15 ans maintenant un solde des échanges des produits systématiquement déficitaire avec l’extérieur nous affirment les Douanes. Ce solde négatif qui était, durant les années précédentes, surtout imputable aux onéreuses importations de produits énergétiques est, en avril 2017, sur les 12 derniers mois cumulés, attribuable à la fois aux produits énergétiques (- 40 milliards d’euros) et non énergétiques (-16 milliards d’euros), soit en raison d’importations plus onéreuses soit en raison d’exportations trop faibles.

Pour les quatre premiers mois cumulés de 2017, ce solde s’est aggravé de 8,3 milliards d’euros par rapport à la même période de temps de l’année précédente (TAB.).

Ce constat grave, ne peut plus être passé par pertes et profits de la part des dirigeants de notre pays qui vont devoir y porter remède.

Je laisse à chacun le soin d’établir la liste désagréable des posologies et autres clystères à administrer à chacun des Français.

Un constat: le soi-disant réchauffement du climat ne nous a pas évité un printemps 2016 pourri et des récoltes de céréales débiles, ni les brèves gelées sibériennes de printemps en 2017 qui ont tant abîmé nos vignes et mis en péril les vendanges à venir. Quelques milliards partis en fumée.

Le 8 Juin 2017

Partager cet article

Article de

6 commentaires

  1. Amiral_sub juin 9, 2017 à 8:26

    Il est grand temps d’augmenter fortement la ticpe et de baisser les taxes sur la production

  2. Raymond Bonnaterre juin 9, 2017 à 4:08

    Amiral, les Français consomment plus qu’ils ne produisent. Là est l’essentiel du problème.
    Produire plus c’est du savoir-faire à acquérir, du marketing à déployer, ce sera long et pénible.
    A court terme il ne nous reste plus qu’à consommer moins de produits importés.

  3. Amiral_sub juin 13, 2017 à 12:18

    il faut taxer l’importation des produits nocifs (pétrole, gaz) pour baisser les taxes sur l’industrie. Associé à une reprise en main de l’éducation nationale, les ingénieurs, marketeurs, techniciens supérieurs produiront des produits à exporter en masse. Ca roulera tout seul. Encore faut-il que les Français le veuillent. Mais que veulent-ils? à la présidentielle les extremes ont eu plus de voix de que les partis de progrès, aux législatives c’est l’inverse. Un coup pour la destruction, un coup pour le redressement.

  4. Raymond Bonnaterre juin 13, 2017 à 1:01

    Si le pétrole et le gaz sont nocifs dans votre nomenclature Amiral, il va falloir revenir à la marine à voile ou aux pédalos.
    Pas sûr qu’il y ait là un avenir radieux pour notre pays.
    Effectivement il est bien connu que les produits pétroliers ne sont que faiblement taxés en France!

  5. Amiral_sub juin 16, 2017 à 8:29

    vu le nombre de voitures thermiques et les embouteillages, je doute que ce soit assez taxé

  6. retrouvé le retour juin 16, 2017 à 8:32

     » revenir à la marine à voile ou aux pédalos. » chiche !!

Commenter cet article