Monday 22nd May 2017,
leblogenergie

OCDE: la montée des stocks de produits pétroliers au mois de Janvier ajoute de l’incertitude

Après cinq mois consécutifs de baisse des stocks de produits pétroliers au sein des pays de l’OCDE, baisse de 113 millions de barils depuis de point haut à 4676 millions de barils en stock atteint en Juillet 2016, nous assistons, selon l’EIA américaine, à une remontée subite et inattendue de ces stocks à fin Janvier 2017 de 81 millions de barils, portant ces stocks à près de cent jours  de consommation mensuelle moyenne sur 12 mois des pays OCDE, valeur historiquement élevée.

Alors qu’une baisse continue des stocks était attendue, il est possible aujourd’hui d’extrapoler selon deux sortes de tendances (FIG.) soit une version rose qui poursuit cette tendance à la baisse vers les 4,4 milliards de barils (autour des 93 jours de consommation); soit une version grise qui extrapole la tendance longue linéaire pour voir ces stocks tendre vers les 4,8 ou 5 milliards de barils, au-dessus des 100 jours de consommations. Bien sûr entre ces deux hypothèses de nombreuses options intermédiaires de quantification de ces stocks sont possibles.

L’excès, par rapport à la demande, de la capacité d’extraction mondiale de pétrole ainsi que la croissance des flux rendent toujours possible la croissance des stocks. Mais le financement rentable de tels stocks nécessiterait des perspectives de croissance des prix du baril, avec un marché à terme en contango, ce qui, à court terme, ne me semble pas être le scénario le plus probable.

Il est donc possible, malgré l’embardée du mois de Janvier de pronostiquer raisonnablement, et pour quelques mois à venir, une continuation de la baisse des stocks selon le scénario rose. Bien-sûr une remontée des cours à terme du baril  rendrait caduc ce pronostic.

Annexe: stocks pétroliers au sein des pays OCDE exprimés en nombre de jours de consommations mensuelles moyennes des 12 derniers mois. Cette présentation s’affranchit de la montée régulière des flux et traduit les décisions politiques ou industrielles de constitutions, volontaires ou non, de stocks ou d’en-cours de produits pétroliers.  Le nombre de jours de stocks de produits pétroliers au sein des pays de l’OCDE  a tendance à croitre depuis une décennie et dépasse gaillardement les trois mois.

Le 30 Avril 2017

Partager cet article

Article de

Commenter cet article